Collection « Voyage en poche »

  • Vers Compostelle
  • Ascension de l’Aconcagua (L’)
  • Pour tout l’or de la forêt
  • Intime Arabie
  • Voleur de mémoire (Le)
  • Une histoire belge
  • Plus Petit des grands voyages (Le)
  • Centaure de l’Arctique (Le)
  • Souvenez-vous du Gelé
  • La Grande Traversée des Alpes
  • Fugue au cœur des Vosges
  • Nos amours parisiennes
  • Exploration spirituelle de l’Inde (L’)
  • Ernest Hemingway
  • Nomade du Grand Nord
  • Carnets de Guyane
  • Route du thé (La)
  • Kaliméra
  • Nostalgie du Mékong
  • Invitation à la sieste (L’)
  • Corse
  • Robert Louis Stevenson
  • Souffleur de bambou (Le)
  • Seule sur le Transsibérien
  • Sagesse de l’herbe
  • Pianiste d’Éthiopie (Le)
  • Exploration de la Sibérie (L’)
  • Une Parisienne dans l’Himalaya
  • Voyage en Mongolie et au Tibet
  • Madère
  • Ambiance Kinshasa
  • Passage du Mékong au Tonkin
  • Pyrénées
  • Sept sultans et un rajah
  • Chroniques de Roumanie
  • Ermitages d’un jour
  • Unghalak
  • Pèlerin d’Occident
  • Chaos khmer
  • Condor et la Momie (Le)
  • Un parfum de mousson
  • Qat, honneur et volupté
  • Exploration de l’Australie (L’)
  • Bons baisers du Baïkal
  • Pèlerin d’Orient
  • Trilogie des cimes
  • Confidences cubaines
  • Par les sentiers de la soie
  • Cette petite île s’appelle Mozambique
  • Des déserts aux prisons d’Orient
  • Quatre hommes au sommet
  • Dans l’ombre de Gengis Khan
  • Amours
  • La nuit commence au cap Horn
  • À toute vapeur vers Samarcande
  • Opéra alpin (L’)
  • Révélation dans la taïga
  • Au gré du Yukon
  • Voyage à la mer polaire
Couverture

Le Centaure de l’Arctique
Yves Gauthier


De 1928 à 1931, un ouvrier soviétique, idéaliste, espérantiste et militant du « tourisme prolétarien », réalise le grand rêve de sa jeunesse comme un « défi aux règles établies et aux idées reçues »  : un tour du monde. Dévoué corps et âme à « la propagande du vélo », il choisit de pédaler. Sans argent : la route le nourrira, car, quand on connaît bien la nature, « on trouve toujours à manger sous son pied ». Ses trois héros sont Faust, pour sa soif de connaissance, Ulysse, pour sa résistance aux mauvais coups du sort, et Don Quichotte, serviteur de la beauté et de la justice. Faute d’un passeport pour sortir de son pays, il fera le tour de l’Union soviétique, soit plus de 80 000 kilomètres au départ du Kamtchatka à travers la taïga sibérienne, les sables et les rochers centre-asiatiques, les monts du Caucase, les plaines de la Russie centrale, et, surtout – théâtre d’une épopée boréale inouïe –, le littoral de l’océan Glacial Arctique. Les gens du Grand Nord le baptiseront le Centaure : un tronc d’homme vissé sur un renne de fer.
Le récit qu’on va lire accompagne Gleb Travine (1902-1979) au fil d’un périple à deux roues qui restera comme le plus héroïque à ce jour avéré. La base documentaire de cet exploit s’étant notablement enrichie depuis la première parution du livre (Actes Sud, 2001, épuisé), l’auteur apporte à la présente édition des faits tirés d’archives récemment redécouvertes, et notamment d’un livre-portrait de Travine en son temps interdit et détruit, écrit par Vivian Itin qui le paiera de sa vie (fusillé en 1938).
Il apparaît à la lecture que la nature, le froid et la faune sauvage n’ont pas été le pire ennemi du cycliste : les autorités de l’époque le menacèrent davantage en qualifiant sa prouesse de « socialement inutile ». Le Centaure connut donc, après l’exploit, le drame de la persécution.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2020. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.