Adrien Clemenceau

  • David_Adjemian
  • Marc_Alaux
  • Lodewijk_Allaert
  • Joël_Allano
  • Stéphane_Allix
  • Christophe_Apprill
  • Françoise_Ardillier-Carras
  • Jacques_Arnould
  • Pierre-Marie_Aubertel
  • Siméon_Baldit_de_Barral
  • Noël_Balen
  • Jamel_Balhi
  • Frédérique_Bardon
  • Jean-Yves_Barnagaud
  • Julie_Baudin
  • Jacques_Baujard
  • Sylvain_Bazin
  • Marc_Bellanger
  • Régis_Belleville
  • Géraldine_Benestar
  • Emmanuel_Béjanin

Né à Angers en 1988, Adrien Clemenceau a grandi sur les bords de la Loire dans le village de la Pointe à Bouchemaine, là où il n’y a pas de pont pour la traverser. Le fleuve, comme une frontière, doté d’une puissance inaltérable et parfois invasive, inondant les terres, devient un compagnon omniprésent. Pour dompter les eaux ligériennes, l’initiation au kayak dès l’école élémentaire est la clé. Adolescent, l’apprentissage de la course en ligne lui donne la chance de participer en équipage aux championnats de France à Vichy, puis d’explorer seul les rives méconnues de la Loire. Enfin, elle ne s’érige plus comme une frontière, mais comme un royaume fluvial, un territoire d’aventures. Le bac littéraire arts plastiques obtenu, le puissant élan du voyage lui fait prendre la route de Riga pour un volontariat d’un an en Lettonie avec l’organisation Sens of Team. Cette expérience, en lien avec le sport et le développement personnel en application avec la pédagogie de David Kolb, allait définir sa vision au voyage. Il serait désormais lent, intrépide, avec une vision esthétique retransmise par la photo, l’écriture ou le dessin.

À la suite de son volontariat, Adrien Clemenceau se forme au métier de guide interprète ainsi qu’en œnologie. Il ira travailler un an un Allemagne pour le jumelage d’Angers avec Osnabrück, en Basse-Saxe. Puis quelques années à Cognac et Bordeaux avant de partir découvrir pendant six mois de truculents vignerons en Géorgie et leurs vins vieillis dans les qvevri, les fameuses amphores en terre cuite. Depuis, certains vignerons angevins se sont mis à vinifier avec cette méthode qui remonte à environ huit mille ans.

En août 2018, toujours curieux de suivre la Loire, Adrien Clemenceau part à sa rencontre, à contre-courant, au guidon d’un vélo vintage Huret depuis Bouchemaine jusqu’au mont Gerbier-de-Jonc, puis de Bouchemaine jusqu’à Saint-Brevin-les-Pins pour y relâcher l’eau de la source de la Loire dans l’Atlantique. C’est un voyage initiatique et géographique qui aura permis de reverser près de 1 000 euros pour l’association Solidarité Niger des Sœurs de Gethsémani grâce au livre Hommage à la Loire, en autoédition.

D’août à novembre 2019, Adrien Clemenceau se lance dans un grand voyage en Russie et en kayak afin de descendre le cours du fleuve Volga de sa source à la mer Caspienne, avec comme fil d’inspiration le récit d’Alexandre Dumas Voyage en Russie. C’est après 82 jours et 3 500 kilomètres de navigation qu’il parcourra l’intégralité du fleuve national russe. De cette aventure est tiré un récit à paraître chez Transboréal.

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2021. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.