Éric Olmedo


Kepong (Malaisie)
Année 2017
© Ferlynda Faisal

Né à Dax en 1968, Éric Olmedo est chercheur en anthropologie sociale à l’université nationale de Malaisie (Universiti Kebangsaan Malaysia). Après des études en hôtellerie, il consacre la première partie de sa carrière à la profession hôtelière. Il occupe divers postes en restauration et hébergement, en France comme au Canada, puis est promu directeur adjoint d’un château hôtel près de Paris. Son intérêt se tourne ensuite vers la transmission du savoir, aussi se dirige-t-il vers l’enseignement professionnel jusqu’à devenir directeur technique d’une école hôtelière en France.

En 2000, Éric Olmedo part au Chili pour développer des programmes de formation en management hôtelier. Lors d’une mission à Copiapó, au nord, il reçoit une offre pour prendre la fonction de directeur des études au sein d’une université privée en Malaisie. Il y restera quatre ans : c’est une période riche en expériences et en rencontres. Son travail l’amène en Corée du Sud, en Chine, au sultanat d’Oman et au Swaziland. C’est ainsi qu’il développe une passion pour la recherche en sciences sociales et humaines. Il retourne en France pour légitimer cette passion et mène à bien une thèse de doctorat en sociologie. Son camp de base devient l’Université de Toulouse.

Pour répondre à l’appel de l’Asie, Éric Olmedo part d’abord au Vietnam afin de délocaliser des formations universitaires et alterne les séjours entre Hanoï et Toulouse pendant trois années. Le tropisme extrême-oriental le rattrape, aussi finit-il par retourner en Malaisie avec sa famille. Il se fait embaucher comme chercheur résidant à l’Institut d’études ethniques de l’université nationale. De retour depuis 2012 dans son pays d’adoption, il se consacre désormais à la recherche et au développement des territoires, via la formation professionnelle et l’éducation. Il a par ailleurs mené des missions de développement qualitatif de la force de travail et du renforcement des compétences en Géorgie et au Cambodge pour le compte de l’Agence française de développement et de la Banque mondiale.

En 2014, Éric Olmedo fonde le laboratoire d’anthropologie appliquée Antropotek, qu’il dirige aussi. À l’entraînement de pencak silat, l’art martial du monde malais, il fait la rencontre du coauteur de son ouvrage le plus récent, Tangi Calvez.

Éric Olmedo vit près de Kuala Lumpur avec son épouse malaisienne et leurs trois enfants.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.