Edward FitzGerald

  • David_Adjemian
  • Marc_Alaux
  • Lodewijk_Allaert
  • Joël_Allano
  • Stéphane_Allix
  • Christophe_Apprill
  • Françoise_Ardillier-Carras
  • Jacques_Arnould
  • Vladimir_Arseniev
  • Pierre-Marie_Aubertel
  • Siméon_Baldit_de_Barral
  • Noël_Balen
  • Jamel_Balhi
  • Frédérique_Bardon
  • Jean-Yves_Barnagaud
  • Julie_Baudin
  • Jacques_Baujard
  • Sylvain_Bazin
  • Emmanuel_Béjanin
Alpiniste ayant réalisé plusieurs premières et organisé la première ascension de l’Aconcagua.

Né à Litchfield, dans le Connecticut, en 1871, Edward FitzGerald est une figure majeure de l’alpinisme. Au cours de sa carrière, il se rendit sur presque tous les continents et y effectua de grandes premières.

En 1894, Edward FitzGerald commence ses aventures dans les Alpes où il accompagne l’explorateur Martin Conway, futur président du Club alpin britannique, et rencontre le guide suisse Matthias Zurbriggen, qui le suivra plus tard dans les Andes. Après cette heureuse expérience, il entreprend un voyage de plusieurs mois en Nouvelle-Zélande, dont il tirera l’un des premiers ouvrages consacrés aux Alpes néo-zélandaises, Climbs in the New Zealand Alps (1896). Il réalise plusieurs premières ascensions dont celles des monts Sefton, Sealy, Silberhorn, Tasman et Haidinger. L’Amérique du Sud et les problèmes posés par l’ascension des plus hauts sommets des Andes deviennent ensuite sa principale préoccupation. Afin de vaincre le « colosse des Amériques » – surnom donné à l’Aconcagua, le point culminant du continent –, il organise en 1896-1897 une expédition composée notamment de plusieurs guides européens, dont Matthias Zurbriggen qui foulera le premier le toit du continent. Le chef d’expédition, lui, n’arrive cependant pas au sommet, terrassé par le mal des montagnes à 6 000 mètres d’altitude.

Membre de la Société royale de géographie, Edward FitzGerald fut également soldat. Il s’engagea aux côtés de la Grande-Bretagne lors de la seconde guerre des Boers, au tournant des XIXe et XXe siècles. En 1903, lors d’un séjour en Suisse, un accident l’obligea à abandonner l’alpinisme. Il se consacra alors à son œuvre littéraire, et mourut à Londres en 1931.

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2022. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.