Wakhan

En été, la rivière Wakhan et ses affluents sont gros des eaux de la fonte des neiges, aussi empêchent-ils d’emprunter la route hivernale du Petit Pamir qui longe le fleuve. Le Khamumdi Pass, à 4 895 m, est alors le plus haut des quatre cols à franchir en route pour le cœur du Petit Pamir où subsistent 2 000 Kirghizes. Fin juillet, la quantité de neige encore présente laisse présager des rigueurs de l’hiver.

En été, la rivière Wakhan et ses affluents sont gros des eaux de la fonte des neiges, aussi empêchent-ils d’emprunter la route hivernale du Petit Pamir qui longe le fleuve. Le Khamumdi Pass, à 4 895 m, est alors le plus haut des quatre cols à franchir en route pour le cœur du Petit Pamir où subsistent 2 000 Kirghizes. Fin juillet, la quantité de neige encore présente laisse présager des rigueurs de l’hiver.

Images de Didier Bertrand

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.