Olivier Salon


Monument Valley – Utah (États-Unis)
Année 2007
© Martin Salon
Mathématicien, alpiniste et pianiste. Membre de l’Oulipo depuis l’an 2000.

Né à Boulogne-Billancourt en 1955, élevé au rythme hebdomadaire et parental des dimanches bellifontains, Olivier Salon développa naturellement une vive passion pour l’escalade. Parallèlement à ses études en mathématiques, il découvre les falaises des Calanques puis du Verdon, jusqu’à ce que l’appel du granit, des cimes et de la neige se fasse trop irrésistible et ne l’oblige à se livrer à l’ascension de nombreuses voies dans divers massifs – des classiques des Dolomites ou de Chamonix aux plus intimes de l’Oisans et des Pyrénées. L’envoûtement dont il se sentit l’objet et son attirance pour les défis lointains l’ont aussi conduit non seulement aux États-Unis, dans le Yosémite – en 2007, il publie El Capitan aux Éditions Guérin, narration poétique d’une singulière expérience – mais aussi en Amérique du Sud : il participe d’abord à une expédition en Bolivie, avec notamment l’ascension du Sajama (6 542 m), puis à une autre au Pérou, avec l’ascension du Huascarán (6 768 m).

Docteur ès mathématiques, Olivier Salon a enseigné à l’ENS Cachan de 1989 à 1991, puis en classe préparatoire entre 1992 et 2010. Parallèlement à ses nombreuses ascensions – des classiques des Alpes et des Pyrénées aux grandes voies du Yosemite en passant par des sommets d’Amérique du Sud –, il est devenu membre de l’Oulipo en 2000, et à ce titre écrit et participe assidûment aux lectures publiques du groupe au Grand auditorium de la BNF. Outre la pièce Pas de deux écrite avec Jacques Jouet, il est l’auteur, dans la Bibliothèque oulipienne, de Les Gens de légende et Vagabondage, le coauteur avec Jacques Roubaud de Nouvelles Sollicitudes, et a collaboré à l’écriture de plusieurs autres numéros, dont Drames et comédies brefs dans le petit lavoir, Doukipleudonktan ?, Diable ! et Des rats dans la bibliothèque. En 2008, Sardinosaures & Cie paraît aux éditions des Mille univers, écrit avec Jacques Roubaud. En 2009 paraît Les Gens de légende, au Castor Astral. En 2011, Peau, recueil poétique aux éditions Poïein.

Entre 2001 et 2003, Olivier Salon a par ailleurs été l’un des Papous de l’émission de France Culture « Les Papous dans la tête ». Il a en outre animé de très nombreux ateliers d’écriture depuis lors, dont plusieurs ont conduit à la publication de fascicules, notamment dans des classes de collégiens en difficulté du département de la Seine-Saint-Denis. Les stages s’adressent aux débutants en écriture (ateliers en centres de détention, ateliers de parole avec des femmes en alphabétisation à Antony en 2012) ou aux expérimentés (étudiants à Sciences-Po en 2011), ateliers d’une semaine à Bourges (organisés par l’association Les Mille univers) ou à Pirou (organisés par l’association Pirouésie) ou à Bruxelles (2012 et 2013 en atelier d’écriture urbaine intensive).

À Montfroc en 2006, Olivier Salon est l’un des deux écrivains chargé d’écrire une pièce « en bocal » : il reçoit un cahier des charges le jeudi à 17 heures et doit rendre son texte à minuit. Les comédiens et metteurs en scène débutent vendredi matin le travail, et le spectacle est joué devant public le dimanche soir. Il a participé à la commande publique de la ville de Rennes d’un texte écrit sur les clous de la place Charles-de-Gaulle, inaugurée en 2010. En 2011 et 2012, il est invité à la Semaine de la poésie de Clermont-Ferrand. En 2012, il écrit le texte du Conseil des tilleuls de l’abbaye de Noirlac, à l’occasion du tricentenaire des vingt-neuf tilleuls de l’allée de l’abbaye.

Olivier Salon participe activement au projet L’Oulipo court les rues de Paris : 31 films de deux minutes conçus et joués chacun par un oulipien (il en tourne huit), dont le DVD est en vente en librairie depuis janvier 2012. Il compose ensuite avec Jacques Jouet les treize films des rues de Clermont-Ferrand.

Olivier Salon est par ailleurs comédien, jouant Pièces détachées, montage de textes de l’Oulipo, dans une mise en scène de Michel Abécassis (théâtre de l’Éveil), spectacle créé en 2003 et qui tourne encore en 2013, ayant dépassé 200 représentations ; jouant L’Augmentation de Georges Perec, dans une mise en scène de Marie Martin-Guyonnet (théâtre de la Boderie), spectacle créé en 2010 ; concevant et jouant en 2012 Conférence en forme de poire, spectacle dédié à Erik Satie.

Enfin, pour clore ses activités artistiques, Olivier Salon est également pianiste, accompagnateur de la soprano Hoang Lan, alliant le double répertoire lyrique occidental et traditionnel vietnamien, et jouant dans le spectacle musical Chant’Oulipo créé en 2013 par Laurent Gutmann.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.