Benoît Fontaine


Tahiti – Polynésie (France)
Année 2004
© Olivier Gargominy
Chercheur au Muséum national d’histoire naturelle, spécialiste de la biologie de la conservation.

Né à Boulogne-Billancourt en 1969, Benoît Fontaine a très vite été intéressé par la nature. Adolescent, il commence à voyager pour observer les oiseaux, des marais polonais aux îles Shetland. Après être devenu ingénieur agronome, il se dirige vers la recherche et prépare un DEA d’éthologie. Il part ensuite deux ans au Gabon, où il est assistant de recherche dans une station de terrain et participe aux travaux sur les gorilles, les chimpanzés et les écosystèmes de la forêt équatoriale. De retour en France, il troque ses jumelles pour une loupe binoculaire en travaillant au laboratoire de malacologie du Muséum national d’histoire naturelle. Il y fait une thèse sur la prise en compte des espèces rares ou inconnues dans les politiques de conservation de la nature, en développant sa connaissance des escargots. Ces travaux lui donnent l’occasion de retourner au Gabon, mais il travaille aussi sur la faune de France et celle des îles tropicales, comme les Comores ou le Vanuatu. À l’issue de sa thèse, il entre au laboratoire d’écologie du Muséum, où il est chargé des programmes de suivi d’invertébrés, et en particulier de papillons.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.