Antoine Tzapoff

Ancien assistant de Victor Vasarely et fidèle de l’égérie mexicaine María Felix.
Ethnographe et peintre figuratif des Amérindiens.

Né à Paris en 1945, Antoine Tzapoff est russe par son père et français par sa mère. Issu d’un milieu modeste, il a étudié à l’école des Arts appliqués pendant trois ans avant de travailler avec son frère François pour Victor Vasarely, le maître de l’art cinétique.

Cette collaboration qui débute en 1964 s’achève douze ans plus tard, en 1976, date à laquelle Antoine Tzapoff débute sa carrière de peintre figuratif des peuples natifs d’Amérique du Nord. Une première exposition à Santa Fe, au Nouveau-Mexique, en 1977, et une autre à Paris l’année suivante viennent consacrer cette démarche artistique empreinte de connaissances ethnographiques forgées à travers les lectures, la consultation des ouvrages d’art et la fréquentation assidue des musées. Ces connaissances étendues s’incarnent dans ses toiles à travers des personnages bien sûr mais aussi les paysages que le peintre a découverts dans ses nombreux voyages, de l’île Saint-Laurent en Alaska au Sud mexicain. En décembre 1981, le peintre rencontre María Felix, la célèbre actrice mexicaine, qu’il accompagnera jusqu’à sa mort en 2002. Excentrique, mécène, María Felix lui ouvre la possibilité de faire connaître son art d’un bout à l’autre du Mexique dans le cadre d’expositions qui connaissent un immense succès.

Désormais établi à Paris, Antoine Tzapoff poursuit assidûment son œuvre en répondant aux commandes tant des particuliers que des institutions – il a même dessiné des carrés Hermès –, ne s’interrompant que pour de brefs séjours sur la côte basque.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.