Jean Pastureau

  • David_Adjemian
  • Marc_Alaux
  • Lodewijk_Allaert
  • Joël_Allano
  • Stéphane_Allix
  • Christophe_Apprill
  • Gabrielle_Ardence
  • Françoise_Ardillier-Carras
  • Pierre-Marie_Aubertel
  • Siméon_Baldit_de_Barral
  • Noël_Balen
  • Jamel_Balhi
  • Frédérique_Bardon
  • Jean-Yves_Barnagaud
  • Julie_Baudin
  • Jacques_Baujard
  • Sylvain_Bazin
  • Marc_Bellanger
  • Régis_Belleville
  • Géraldine_Benestar
  • Emmanuel_Béjanin
Enseignant et traducteur d’italien. Retraité de l’enseignement.

Né à Limoges en 1940, Jean Pastureau a grandi à Nice et se considère comme un pur produit de la région PACA. Professeur d’italien retraité de l’enseignement, il réside entre la Drôme (Laborel, dans les Baronnies) et le Vaucluse (Apt, dans le Luberon).

Collaborateur depuis 1985 de la revue Europe, Jean Pastureau est l’auteur de nombreux écrits : articles, chroniques de presse régionale et syndicale (membre de l’Institut d’histoire sociale de la CGT), recueils de poésie, essais littéraires, et de plus d’une trentaine de traductions de l’italien, dont sept sur le thème de la montagne.

Jean Pastureau a effectué de nombreux voyages en Italie et dans divers autres pays européens. Il est lauréat de deux distinctions littéraires : prix Laure Bataillon 1996 pour la traduction, avec son épouse, du livre de Guiseppe O. Longo, L’Acrobate, aux Éditions Gallimard, coll. « L’Arpenteur » ; prix du Livre de montagne pour la traduction, toujours avec Marie-Noëlle Pastureau, de Montagnes d’une vie, de Walter Bonatti, paru chez Arthaud en 2012.

Père d’un fils cadre supérieur dans l’industrie, et grand-père d’un petit-fils, Jean Pastureau est conseiller municipal de Laborel.

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2020. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.