Éric Chapuis


Koregaonn, au sud de Pune – Maharashtra (Inde)
Année 2006
© Amandine Chapuis
Ingénieur des Travaux publics. A traversé l’Inde à pied du sud au nord.

Né à Puteaux en 1975, Éric Chapuis passe la majeure partie de son enfance et de son adolescence à Antibes, avant de monter à Paris en 1996 pour ses études d’ingénieur à l’École spéciale des travaux publics, dans le domaine de l’environnement. Les premiers voyages qu’il entreprend, que ce soit aux États-Unis, en Australie, en Afrique du Sud ou à Hong-Kong, révèlent ses envies de découverte d’autres cultures et modes de vie. Puis, lancé sur une voie toute tracée d’ingénieur pour un grand groupe de traitement des eaux, il regrette parfois que ses activités professionnelles lui laissent peu de temps pour découvrir, connaître et comprendre des horizons plus éloignés. La musique, et notamment celle du monde, est pour lui une manière de renouer avec le voyage. C’est toutefois son mariage, et peut-être aussi l’envie de quitter un itinéraire balisé, qui le poussent à s’envoler en voyage de noces avec sa femme Amandine Chapuis pour l’Inde, afin d’entreprendre une marche de huit mois et 4 400 kilomètres, de Kanyakumari – le cap Comorin, à la pointe sud du Tamil Nadu – à l’Himachal Pradesh – dans l’Himalaya.

À leur retour, Éric et Amandine Chapuis se sont établis à Cesson-Sévigné, dans la banlieue de Rennes, où le premier a repris son activité d’ingénieur responsable de chantiers de stations de traitement des eaux et la seconde son activité de journaliste indépendante, notamment comme correspondante de Ouest-France. En décembre 2009, Éric et Amandine Chapuis sont devenus les heureux parents d’un petit Kiran, ce qui signifie « rayon de soleil » en sanskrit. En janvier 2012, ils ont accueilli une petite Tara (l’« Étoile » en sanscrit mais aussi déesse bouddhiste).

Depuis 2014, Éric Chapuis s’est installé à Saint-Jacques-de-la-Lande, où il travaille dorénavant pour une filiale de Total. Amandine Menguy Chapuis a repris ses études de géographie à Rennes pour préparer les concours de l’Éducation nationale et devenir professeur d’histoire-géographie.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.