Anne-Lise Blanchet


Plage du village de Beloi – île Atauro (Timor oriental)
Année 2018
© Sandra Wittmer
Conférencière de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais. A plongé dans beaucoup d’eaux du globe.

Née en 1982 dans la région parisienne, Anne-Lise Blanchet accompagne, enfant, son père plongeur lors de ses entraînements en piscine, puis en bateau lors de ses sorties, et se familiarise ainsi avec cette activité. Après son baptême en piscine, elle passe son niveau 1 pour plonger avec lui en Guadeloupe. Cette rencontre avec le milieu sous-marin est une révélation, plonger devient une évidence. Après une parenthèse de plusieurs années où elle poursuit des études d’histoire de l’art à l’École du Louvre puis devient conférencière pour la Réunion des musées nationaux-Grand Palais, elle retombe dans cette passion qui ne la quitte plus. Elle obtient dans la foulée ses niveaux 2 et 3 puis sa certification nitrox, et explore les fonds marins tempérés du littoral français, d’Espagne, de Malte, des Canaries, mais aussi les eaux tropicales de la mer Rouge, de Mayotte, des Antilles, des Maldives, de Sulawesi ou d’Australie. Toujours à la recherche de nouvelles expériences, elle essaie la plongée dans les cénotes au Mexique, la combinaison étanche en lac en Islande, la plongée souterraine et le recycleur.

Plus Anne-Lise Blanchet progresse dans sa pratique, plus elle a envie de connaître l’environnement sous-marin et ses habitants. Elle s’intéresse alors à la biologie, d’abord en feuilletant des guides de la faune après chaque plongée, puis en suivant au sein de son club des cours de la section biologie de la Fédération française d’études et de sports sous-marins, jusqu’à devenir formatrice. Pour varier les plaisirs, elle s’adonne à la photo en plongée et à l’apnée en guise d’entraînement en piscine.

Sensible à la protection de l’environnement et des animaux en général, Anne-Lise Blanchet découvre une autre manière de pratiquer son sport de prédilection, qui allie écologie et immersion au cœur de la population locale avec un séjour de volontariat dans l’association People and the sea à Malapascua, aux Philippines, puis avec Blue Ventures au Timor oriental.

Lorsqu’elle n’est ni dans les musées pour lesquels elle travaille, ni sous l’eau, Anne-Lise Blanchet aime voyager à la rencontre d’autres cultures et de paysages différents. Elle a aussi visité le Pérou, la Bolivie, la Namibie, la Jordanie, l’Ouzbékistan, l’Inde, le Cambodge, le Laos, la Chine, le Japon, les États-Unis, le Canada ainsi que plusieurs pays d’Europe.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2018. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.