Sébastien Jallade


Quartier de Barranco – Lima (Pérou)
Année 2012
© Omar Lucas
Journaliste et réalisateur, fondateur du site qhapaq-nan.org.

Né à Washington (DC), aux États-Unis, en 1973, avec trois nationalités en poche, Sébastien Jallade est de père français et de mère argentine. De ces années d’enfance hors de France – avec une incursion en Terre de Feu dès l’âge de 17 ans –, il retient l’adage qu’on ne voyage véritablement qu’en multipliant les sédentarités… à l’étranger. En 1997, devenu journaliste pour des revues spécialisées et des magazines Internet, il multiplie les expériences professionnelles hors d’Europe, notamment en Bolivie, en Argentine et en Égypte. En 2002, il travaille quinze mois au Centre culturel français du Caire. Rentré en France en 2005, il fonde Voix nomades, un des tout premiers sites communautaires de voyageurs.

En 2007, Sébastien Jallade part une première fois sur le Qhapaq Ñan. Pendant six mois, il parcourt 1 200 kilomètres sur la grande route inca et réalise plus de trente heures d’enregistrements de sons et de témoignages au cœur des Andes : prêtres, mineurs, paysans, couturières, peintres… De cette expérience naît un superbe film, Qhapaq Ñan, la voix des Andes, dont il est le coauteur avec Stéphane Pachot et qui a reçu en 2012 le premier prix du festival Inkafest dans la catégorie « Culture et société » pour avoir, selon le communiqué de presse, « montré la richesse d’inventivité et de relation entre les hommes et les femmes des régions andines qui, malgré les difficultés et la marginalité, révèlent une force morale et des valeurs exceptionnelles ».

En 2008 et 2009, Sébastien Jallade poursuit son exploration du Qhapaq Ñan. Seul, il effectue à pied une traversée ouest-est des Andes, reliant le Pacifique aux contreforts de l’Amazonie, jusqu’à la forteresse de Kuelap. Il poursuit ensuite sa marche de Cajamarca à Paria via Cusco et le lac Titicaca, dans un axe nord-sud. À cette occasion, il réalise un inventaire géophotographique du Qhapaq Ñan au Pérou et en Bolivie, en partenariat avec un département de recherche de l’université Paris-VIII. Au printemps 2009, il publie son premier livre, L’Appel de la route, et, à l’occasion d’un troisième séjour au Pérou, se lance dans la réalisation d’un documentaire sur une radio communautaire andine devenue le porte-drapeau des masses paysannes de la cordillère de Vilcabamba et des communautés indigènes de la vallée du rio Urubamba, en Amazonie.

Depuis 2010, Sébastien Jallade est établi à Lima, au Pérou.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.