Bertrand de Miollis


Nord (Chili)
Année 2006
© Thomas Goisque
Illustrateur de voyage.

Né à Niort en 1972, Bertrand de Miollis est diplômé de l’ESC de Dijon. En 1998, lauréat d’une bourse de la Guilde européenne du raid, il se lance dans sa première aventure : rallier par la piste Hanoi à Rangoon sur une vieille moto russe. Il effectue là son premier carnet de voyage et expose ses aquarelles au retour. Le virus du voyage l’a saisi. L’année suivante, il embarque à deux reprises sur la jonque Sao Mai menée par Michaël Pitiot. Durant quatre mois, dans le canal du Mozambique puis entre le Brésil et les Caraïbes, il est « matelot croqueur », dessine et peint tout ce qu’il voit. Ses travaux illustreront l’album De Saigon à Saint-Malo, Visions de la jonque Sao Mai (Transboréal, 2000). En 2002, toujours avec son carnet de croquis, il fait le tour du Kirghizistan à bord d’un side-car soviétique. La chute qui lui fait frôler la mort ne calme pas ses aspirations aventureuses puisqu’il quitte alors son poste de chef de produits chez L’Oréal pour poursuivre dans la voie du voyage et de l’illustration. Autodidacte en toute discipline artistique, il suit des cours pendant un an à l’École des arts décoratifs à Paris avant de repartir.
En mai 2003, il est l’un des illustrateurs de l’expédition maritime et littéraire « Portes d’Afrique ». Il illustre la vie à bord d’un magnifique monocoque de course géant ainsi que les escales de Dakar, Nouadhibou, Tanger et Alger. Dès son retour à Toulon, il repart pour l’« Expédition Paris-Kaboul » sur les routes de la soie. Italie, Grèce, Turquie, Iran, Afghanistan, les paysages et les gens changent au fil de son pinceau. L’Afghanistan, qu’il traverse à moto d’ouest en est, le marque particulièrement. Il décide en janvier 2004 de découvrir la vallée du Panshir… sur des skis de randonnée cette fois. Avec un ami, il remonte la vallée sur environ 230 km traînant derrière lui une pulka contenant tente et matériel grand froid. Son carnet de route et ses photos racontent avec émerveillement les rencontres fortes avec ce fier peuple montagnard. En février 2004, Bertrand de Miollis part en Irak avec le journaliste Arnaud de La Grange et le photographe Thomas Goisque et sillonne le pays. Simplement, il raconte en couleurs les peurs, les joies, les espoirs et la vie quotidienne de ce peuple meurtri par la guerre. Ses travaux ont donné lieu à l’ouvrage Irak Année zéro (Gallimard, 2003). De 2004 à 2007, comme illustrateur, Bertrand de Miollis fait équipe avec l’écrivain Sylvain Tesson et le photographe Thomas Goisque pour effectuer des reportages pour le Figaro et le Figaro-Magazine, que ce soit au Rajasthan, sur la glace du lac Baïkal en Russie, sur le Mékong au Vietnam et au Cambodge ou au Chili sur la route des vins.
Mais Bertrand de Miollis ne se cantonne à l’illustration de voyage. Il se sent également homme d’entreprise et se plaît à remettre un pied dans cet univers. Il constate vite que l’état d’esprit d’ouverture, de rencontre et d’émerveillement qui l’anime lorsqu’il voyage a aussi un sens pour l’entreprise. Ses collaborations avec la Banque Edmond de Rothschild (communication), BNP Paribas (carnets de voyage d’entreprise) ou L’Oréal par exemple en témoignent. Il a aussi dessiné pour Dior et signé un packaging parfum, le book relations presse et mobilier merchandising pour Lancôme.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.