Marc-Antoine Calonne


Estancia Santa Thelma – province de Santa Cruz (Argentine)
Année 2009
© Pierre-Marie Hubert
Avocat fiscaliste. Partage son temps entre sa ferme dans le Puy-de-Dôme et son estancia du río Chico, dans la province de Santa Cruz, en Patagonie argentine.

Né à Neuilly-sur-Seine en 1965, Marc-Antoine Calonne a grandi en Côte-d’Ivoire. Devenu avocat fiscaliste, il a réussi à concilier sa vie professionnelle avec sa passion pour les grands espaces et le voyage à cheval, dont il a d’abord eu de brefs aperçus lors de randonnées équestres en Auvergne et dans les Pyrénées. C’est ensuite sur une moto qu’il entame son premier grand voyage, à travers tout l’Ouest américain, puis en Indonésie avec les moyens du bord – en bus, en camion et en train. Il a par ailleurs traversé l’Atlantique à la voile.
En 1996, son regard s’est tourné vers la Patagonie. En compagnie des deux montures de race criollo, Captain et Colebra, acquises sur place, il a chevauché trois mois durant. Il les a retrouvées en 1998 pour revivre, comme chaque année depuis lors, la splendeur de l’été austral. Ainsi, en véritable caballero, de la pampa argentine jusqu’à la Terre de Feu, le long de la cordillère des Andes et à travers les steppes arides, Marc-Antoine Calonne a parcouru la Patagonie à cheval. Il a en outre exploré par la mer les canaux et le détroit de Magellan.
Mais à ses yeux, le cœur de la Patagonie palpite surtout chez les gauchos, les habitants de ses régions les plus désertes. Marc-Antoine Calonne a d’abord rencontré ces gardiens de troupeau lors d’étapes dans les estancias, avant de revenir les voir au cours de ses séjours ultérieurs. À présent, avec ces hommes rudes et solitaires, taciturnes et vaillants à la tâche, il rassemble les vaches, tond les moutons, chasse le puma, marque les veaux, castre les chevaux, répare les clôtures puis, autour du poêle à bois, savoure le maté et l’asado de viande braisée. En 2004, Marc-Antoine Calonne a acquis une estancia argentine sur le río Chico, qu’il a baptisée Santa Thelma. Là, il se consacre désormais à l’élevage de 1 500 brebis et de 40 chevaux. Il développe par ailleurs une activité d’accueil et d’hébergement pour les amoureux des chevaux et des grands espaces.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.