Stéphane Georis


El Calafate – province de Santa Cruz (Argentine)
Année 2010
© Geneviève Cabodi
Artiste de rue et poète souriant.

Né à Etterbeek, en Belgique, en 1964, Stéphane Georis a étudié les arts dramatiques à l’Institut des arts de diffusion de Louvain-la-Neuve et les arts plastiques à l’École supérieure des arts Saint-Luc de Liège. Très vite, avec son épouse, il fonde la Compagnie des chemins de terre, qui voyage à travers le monde. En vingt ans, à travers ses représentations et sa participation à des festivals, il s’est ainsi produit dans vingt-cinq pays, du Québec à l’Australie, en passant par le Brésil, Singapour ou la Russie. Sa dizaine de créations et plusieurs coproductions internationales mêlent grands thèmes littéraires, masques, fantaisie débridée, échasses, cirque ou marionnettes au service d’une relation unique, vivante et exceptionnelle avec le spectateur.

Depuis 1995, Stéphane Georis est le rédacteur de la Gazette des chemins de terre, unique périodique en Wallonie qui traite du spectacle de rue.

Invité par Jacques Izoard, Karel Logist, Ben Arès ou Philippe Leuckx, Stéphane Georis collabore, depuis 2005, à diverses revues littéraires comme le FRAM et La bafouille incontinente, et a publié quatre recueils de poésie.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.