Alexandre Poussin


Lac Rawu, au Tibet (Chine)
Année 1994
© Sylvain Tesson
Écrivain-voyageur. A réalisé trois voyages au long cours dont une traversée pédestre de l’Himalaya, d’est en ouest.

Né à Uccle, en Belgique, en 1970, Alexandre Poussin a décidé, lors d’une randonnée à VTT dans le désert central d’Islande, de faire le tour du monde à vélo avec son ami d’enfance Sylvain Tesson. En mai 1997, les deux jeunes gens accomplissent la traversée de l’Himalaya à pied, sur 5 000 km, du Bhoutan au Tadjikistan. En France, Alexandre Poussin se recentre ensuite sur l’alpinisme et se passionne pour le parachutisme. En l’an 2000, en compagnie de son épouse Sonia, il a entrepris la traversée du continent africain à pied, du cap de Bonne-Espérance au lac de Tibériade, en Israël, un périple destiné à retracer symboliquement les premières migrations humaines le long de la vallée du Rift. En trois ans et trois mois, ils ont parcouru 14 000 kilomètres à pied à travers dix pays de l’Est africain et ont été accueillis au rythme de leur marche par des centaines de familles. Partageant la vie quotidienne de leurs hôtes, ils ont vécu des moments de complicité intense qui ont peu à peu bouleversé leur perception de l’Afrique contemporaine.
Alexandre Poussin a été un temps coprésentateur de l’émission « Montagnes » sur France 3, et a dirigé la chronique hebdomadaire « sports extrêmes » sur la chaîne Voyage. Il a donné plusieurs centaines de conférences et est l’auteur d’articles pour Paris-Match, Animan, Grands Reportages, Trek Magazine. À travers des diaporamas, des interventions et les films qu’il a réalisés pour Gédéon Programmes, il fait partager son engouement pour le voyage à pied. Alexandre et Sonia Poussin, qui vivent en vallée de Chevreuse, sont désormais les parents de deux enfants, Philaé et Ulysse, ce qui ne les empêche pas de préparer un futur départ en famille.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.