Tangi Calvez


Parc central de Kuala Lumpur (Malaisie)
Année 2017
© Tangi Calvez

Né à Quimper en 1981, Tangi Calvez est enseignant en histoire-géographie et en lettres modernes au lycée français Henri-Fauconnier de Kuala Lumpur. Il consacre la première partie de son parcours professionnel au champ de l’éducation spécialisée, notamment dans les domaines de la protection de l’enfance et du handicap. En France, il intervient au sein de maisons de l’enfance à caractère social puis d’un centre d’accueil d’urgence pour adolescents. Il se rend ensuite en mission au Maroc pour le compte de l’Association marocaine pour l’enfance en situation précaire, où il effectue un travail de prévention auprès d’enfants des rues. Il y exerce également des fonctions d’enseignant spécialisé afin de favoriser la réintégration de ces enfants dans le système scolaire traditionnel.

À son retour en France, Tangi Calvez mène des actions de bénévolat en Bretagne au profit de l’Association des paralysés de France et travaille dans un service d’accueil à la vie sociale pour favoriser l’intégration d’adultes ayant un handicap moteur. En 2010, il rejoint la région parisienne et revient au milieu de l’enseignement spécialisé en prenant ses fonctions dans un institut médico-éducatif auprès d’adolescents présentant un handicap mental.

En 2013, Tangi Calvez candidate conjointement avec son épouse pour un poste d’enseignant expatrié dans le réseau de l’Agence pour l’enseignement du français à l’étranger. Ils s’installent alors tous deux en Malaisie à la rentrée scolaire pour exercer au lycée français Henri-Fauconnier de la capitale. À l’entraînement de pencak silat, l’art martial du monde malais, il fait la rencontre du coauteur de son premier livre, Éric Olmedo.

Tangi Calvez vit à Kuala Lumpur avec sa femme et leur fils, né en Malaisie.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.