Cristina Noacco


Château d’Arcano, Udine – Frioul (Italie)
Année 2016
© Fabiana Savorgnan Cergneu di Brazzà
Maître de conférences en littérature médiévale à l’Université Jean-Jaurès de Toulouse. Amoureuse de la montagne et du silence.

Née à Udine, en Italie, en 1971, Cristina Noacco a grandi dans un village de campagne, Cortale di Reana del Rojale, au pied des Préalpes juliennes. La proximité du paysage alpin lui a fait vite entendre l’appel des cimes et de la nature en plein air, ce qui l’a amenée à consacrer, depuis son adolescence, toutes ses vacances à la montagne. Elle a ainsi parcouru l’intégralité de la chaîne des Alpes juliennes, puis les Dolomites et les massifs du Mont-Rose et du Mont-Blanc, avant de s’aventurer sur quelques chemins himalayens.

Une passion parallèle pour la littérature a poussé Cristina Noacco vers des études supérieures humanistes à Trieste, où elle a obtenu son diplôme en « matières littéraires » en 1996. Dès la même année, ayant eu l’occasion de participer à un congrès international de littérature médiévale, elle a accepté une invitation à poursuivre ses études à Toulouse. En 1997, elle a obtenu son DEA de lettres modernes. En 1999, en même temps qu’elle donnait des cours d’italien en tant que lectrice à l’Université de Toulouse 2 et qu’elle préparait un doctorat en littérature médiévale, elle a traduit en italien le roman Érec et Énide de Chrétien de Troyes, qui a obtenu l’année suivante le prix pour la traduction « Leone Traverso Opera Prima ».

Avant même d’avoir achevé son doctorat, Cristina Noacco a été invitée en 1999 à enseigner la littérature médiévale au sein de la Faculté libre des lettres de Toulouse. En 2002, après avoir soutenu un doctorat sur le thème de la métamorphose dans la littérature française des XIIe et XIIIe siècles, elle a été recrutée en tant que maître de conférences en littérature médiévale à l’Université de Toulouse II Le Mirail (actuellement Jean-Jaurès).

Depuis 2002, Cristina Noacco s’est consacrée à l’enseignement et à l’étude de la littérature en langue d’oïl des XIIe et XIIIe siècles. Elle a traduit en italien la nouvelle courtoise Pyrame et Thisbée, a publié un ouvrage sur La Métamorphose dans la littérature française des XIIe et XIIIe siècles (Presses universitaires de Rennes, 2008), ainsi que de nombreux articles sur l’idéologie courtoise et l’œuvre de Chrétien de Troyes, a codirigé plusieurs livres collectifs sur la mythologie, la métamorphose et la figure du maître. Ayant à cœur sa fonction de divulgation du savoir, elle aime donner des conférences ouvertes au grand public, animer des débats culturels et participer à des émissions radiophoniques, aussi bien en France (France Culture, Radio Mon Païs) qu’en Italie (Radio Onde Furlane).

Cristina Noacco partage son temps entre son métier d’enseignante-chercheuse et son désir d’expression personnelle à travers l’écriture, la photographie et le dessin. Dans ce domaine, elle a publié un recueil poétique sur son parcours, doublé d’une version illustrée en couleurs.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.