William Mauxion

Né à Angers en 1976, William Mauxion est journaliste dans la presse quotidienne régionale. Après plusieurs expériences de documentaires pour la télévision ou bien à la radio, il est vite revenu à ses premières amours, la presse écrite. Il l’a découverte pendant ses années d’étudiant. À l’époque, les journalistes choisissaient leurs photos en présentant leurs pellicules noir et blanc tout juste développées à la lumière de la fenêtre, et il avait trouvé ça romantique !

Et puis, un jour, William Mauxion est parti en voyage. C’était en janvier 1999 ; il faisait -20 °C et le ciel était encore bleu au-dessus de la Cité interdite à Pékin. La littérature de voyage l’a conduit ensuite à regarder du côté de l’Asie centrale qui, au fil des ans, est devenue son terrain de jeu favori : Tadjikistan, Ouzbékistan, Kirghizistan, Pakistan, Iran, Népal, Tibet, Chine. La toponymie des villes, des fleuves ou des montagnes représentait à ses yeux une promesse d’aventure ; Kali Gandaki, Samarcande, Transoxiane, Yazd, Amou-Daria, Karakoram Highway, Muztagh Ata, Pamir, etc. : il fallait être fou pour ne pas aller voir à quoi tout cela ressemblait.

En 2008, à force de lire les courriels de ses amis partis en vadrouille aux quatre coins de la planète, il crée avec Thierry Mauxion, son frère, et Jean-Marc Sauloup, le magazine Bouts du monde, un carnet trimestriel qui confie aux voyageurs la mission de prendre le pouls de notre Terre. Huit ans plus tard, quelque 400 voyageurs ont été publiés dans cette revue qui est désormais vendue en librairie.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.