Johanni Curtet


Mönkhkhaïrkhan – Altaï (Mongolie)
Année 2010
© Shagdarsuren Nomindari
Ethnomusicologue, chanteur diphoneur.

Né en 1981, Johanni Curtet mène une activité conjointe de doctorant, de musicien et de producteur. Ses recherches portent sur les techniques diphoniques, l’histoire et la transmission orale du khöömii en Mongolie. Les bourses qu’il obtient depuis 2004 (Égide, Fondation internationale Nadia et Lili Boulanger, Aires culturelles, Collège doctoral international de Bretagne, American Center for Mongolian Studies, Société française d’ethnomusicologie) lui permettent de poursuivre ses recherches et d’apprendre la langue ainsi que la culture mongoles.
Johanni Curtet a été initié à la diphonie en France par Trân Quang Hai mais continue son apprentissage auprès de D. Tserendavaa dans les steppes de l’Altaï et de B. Odsuren à l’Université d’art et de culture d’Oulan-Bator.
Directeur artistique de l’association Routes nomades, qui produit des tournées de musique traditionnelle mongole depuis 2006, il accompagne son professeur Tserendavaa sur scène dans de nombreux festivals (Les Escales, Les Orientales, Le Rêve de l’Aborigène, Classica Evora Portugal, musée des Arts asiatiques de Nice…). Il enseigne aussi le chant diphonique au sein de différentes structures : Université Rennes 2, Folie Musique, CPFI, pour des associations ou des projets tels que Voix du Sahel (formation musicale professionnelle du programme transsaharien Azalaï initié par Cultures-France) au Cameroun et au Tchad. Récemment, à la demande de la commission nationale de la Mongolie pour l’UNESCO, il a participé à l’inscription du chant diphonique mongol sur la liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
Entre ses recherches, il se produit en concert avec le trio Meïkhâneh, qui s’inspire de ses voyages.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.