Anne-Laure Boch


Falaise du Tozal del Malo – parc d’Ordesa (Espagne)
Année 2006
© Louis Broch
Neurochirurgien, docteur en philosophie éthique. Pratique assidûment l’escalade et l’alpinisme.

Une passion :


« Je me pose la question : pourquoi ? Pourquoi aller au sommet quand on peut se contenter du col ? Pourquoi monter lentement à peaux de phoque quand des téléphériques déposent directement à destination ? Pourquoi grimper à mains nues quand il existe des via ferrata ? Pourquoi s’attaquer à la face nord quand la voie normale mène facilement au but ? Pourquoi chercher les itinéraires les plus directs, les plus difficiles, les plus “engagés” ? Pourquoi affronter le danger, le froid, l’inconfort, la fatigue, la douleur, quand des sentiers balisés permettent une découverte tranquille de la montagne ? Cette question, elle s’est imposée à moi bien souvent au cours de toutes ces années où j’ai arpenté les montagnes, armée de mon piolet et de mes crampons, chargée de mon sac, reliée par le fil de la corde à des compagnons possédés par la même passion. »


Extrait de :

L’Euphorie des cimes, Petites considérations sur la montagne et le dépassement de soi
(p. 18-19, Transboréal, 2008, 5e éd. 2017)



© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2018. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.