Matthieu Mounier


Oulan-Bator (Mongolie)
Année 2006
© Matthieu Mounier
Réalisateur et organisateur du festival franco-mongol de musique Hos Ayas.

Né à Lodève en 1981, Matthieu Mounier entame des études de mécanique en alternance puis s’oriente en 2000 vers des études littéraires. Il s’inscrit en DEUG d’art du spectacle à l’université Paul-Valéry de Montpellier. Parallèlement, il suit les cours d’accordéon et de guitare de l’école Jazz Action Montpellier (JAM). En 2004, il séjourne deux mois en Mongolie en compagnie de Phanette Barral, étudiante en agronomie. Tous deux emportent leurs instruments de musique (accordéon et saxophone). Au retour, Matthieu Mounier intègre l’École supérieure d’études cinématographiques (ESEC), où il se spécialise dans le cinéma documentaire, et fonde l’association Les champs de l’homme qui a pour vocation de tisser des projets culturels entre les mondes rural et urbain, notamment de France et de Mongolie. À peine l’école terminée, Matthieu Mounier repart cinq mois en Mongolie avec Phanette Barral pour tourner Regards d’ailleurs. L’été suivant, le film est projeté sous une yourte dans les campagnes françaises. À l’été 2008, Matthieu Mounier et Phanette Barral retournent sur les lieux de tournage et projettent leur film sous les yourtes. Lors de ce nouveau voyage, caméra au poing, le vidéaste filme les réactions des éleveurs après la projection, en vue de la réalisation d’un court-métrage. Le même été, il se consacre en outre à l’organisation en Mongolie du festival Hos Ayas qui, dans un esprit de réciprocité, aura aussi lieu en France en 2009 et en 2010. Cette même année, il coréalise au Bangladesh le documentaire De la rue vers la vie sur les enfants des rues pour l’ONG Partenaires avec Florie Bodin. En compagnie de ce dernier, il réalise l’année suivante le documentaire Rêves de Roms sur les Roms en Alsace.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.