Astrid Wendlandt


Région de Salekhard – district Iamal-Nenetse (Russie)
Année 2006
© Astrid Wendlandt
Journaliste à l’agence Reuters, passionnée par la Russie et ses « petits peuples du Nord ».

Née à Paris en 1973, Astrid Wendlandt est franco-canadienne. Elle a passé sa vie entre la capitale et Montréal avant de migrer en Russie à l’âge de 21 ans. Armée d’une double licence de russe et de sciences politiques de l’université McGill de Montréal, et de son expérience en tant que rédactrice du journal de l’université, elle a travaillé trois ans à Moscou comme journaliste indépendante puis pour le quotidien anglophone The Moscow Times. En 1997, elle est partie à Boston faire une maîtrise de droit et de diplomatie internationale à la Fletcher School of Law and Diplomacy, administrée par Tufts University et Harvard University, où elle s’est concentrée sur les relations entre l’Europe, la Russie et la finance internationale. De 1999 à 2004, elle a travaillé au Financial Times de Londres en tant que journaliste politique et économique et, en 2001, comme correspondante à Moscou pendant huit mois. Depuis juillet 2004, elle est journaliste pour l’agence Reuters à Paris, spécialisée dans le secteur des médias, télécoms et technologies de l’information. Passionnée par la Russie, elle consacre tous ses loisirs à l’Arctique et passe depuis 2005 un mois par an chez les Nénetses, éleveurs de rennes du nord de l’Oural. En vue de l’écriture d’un livre, elle examine l’impact de l’explosion de l’industrie du gaz sur leur vie quotidienne. Elle se penche aussi sur d’autres menaces : le réchauffement climatique, les évangélistes baptistes, les braconniers russes et autres envahisseurs.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.