Michel Tendil


Altaï (Russie)
Année 2010
© Denis Zotochkin
Journaliste et accompagnateur en montagne.

Né à Bordeaux en 1973, Michel Tendil est journaliste. De mars 2004 à avril 2005, il a travaillé pour le Programme alimentaire mondial des Nations unies à Conakry, en Guinée. Ce séjour lui a permis de découvrir les moindres recoins de ce petit pays d’Afrique de l’Ouest un peu oublié des Français : de la capitale exubérante aux montagnes du Fouta Djalon habitées par les bergers peuls. C’est un condensé d’Afrique avec ses mystères, ses griots, ses multiples ethnies, mais aussi ses déchirements.

Passionné de montagne, Michel Tendil avait mené ses précédents voyages dans de tout autres contrées, des Andes à l’Himalaya, en passant par le Caucase, le Pamir, les monts Célestes. En 1992, il réalise un tour des Alpes de 1 500 km à vélo. En 1998, il parcourt la route de la soie, des confins de l’Asie centrale à Istanbul. Cinq ans plus tard, il retourne au Caucase et réalise une série de reportages sur les « juifs des montagnes », les langues caucasiennes et les déplacés du Haut-Karabagh. Fin 2003, il goûte pour la première fois à l’himalayisme sur les pentes du Tilicho Himal, qui culmine à 7 135 m dans le massif des Annapurnas.

Les voyages portent aujourd’hui Michel Tendil vers l’espace russophone, des îles Solovki, en mer Blanche, aux montagnes de l’Altaï.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.