Clément Guarneri

  • David_Adjemian
  • Marc_Alaux
  • Lodewijk_Allaert
  • Joël_Allano
  • Stéphane_Allix
  • Christophe_Apprill
  • Françoise_Ardillier-Carras
  • Jacques_Arnould
  • Vladimir_Arseniev
  • Pierre-Marie_Aubertel
  • Siméon_Baldit_de_Barral
  • Noël_Balen
  • Jamel_Balhi
  • Frédérique_Bardon
  • Jean-Yves_Barnagaud
  • Julie_Baudin
  • Jacques_Baujard
  • Sylvain_Bazin
  • Marc_Bellanger
  • Emmanuel_Béjanin

Sur la rive de l’Université, devant le pont de l’Annonciation – Saint-Pétersbourg (Russie).
Année 2016
© Clément Guarneri
Bouquiniste, féru de langue et de littérature russes.

Né à Creil en 1991, Clément Guarneri vit jusqu’à ses 18 ans entre les plaines du Valois et la forêt d’Halatte. Sa vie se partage entre les études et le sport, notamment le cyclisme qu’il pratique avec assiduité. Sur son vélo, il goûte les premières grandes ivresses de la liberté et de l’espace, sillonnant les routes de France au gré des compétitions et des vacances. À l’âge de 16 ans, grâce à certains de ses professeurs, il renoue avec la passion de la lecture qui l’animait enfant. Sur le tard, il découvre alors les classiques de la littérature française et de la littérature russe, qu’il s’efforce de dévorer par la suite. En 2009, après l’obtention de son baccalauréat en sciences économiques et sociales, il s’inscrit en hypokhâgne. Mais très vite déçu par le système de la classe préparatoire, dont il cherche à se soustraire – quoique en vain –, il achève cette année, puis part un mois avec ses amis d’enfance en Europe centrale, où il songe déjà fiévreusement à la Russie.

Manquant d’audace pour répondre à l’appel de l’Est qui résonne en lui, Clément Guarneri retourne s’ennuyer sur les bancs de l’université, où il étudie pendant deux ans la philosophie à Montpellier. Après l’obtention de sa licence, la bougeotte le reprend. Il travaille ainsi tout l’été pour mettre de l’argent de côté, puis prétexte le besoin de parfaire son anglais pour se retirer en Irlande. Grâce à ce séjour, il s’initie à la débrouille et parvient à devenir assistant libraire. Désormais, il en est sûr, c’est le travail et le voyage qui seront ses véritables universités.

À son retour d’Irlande en 2013, Clément Guarneri devient gardien de musée au Domaine de Chantilly. Parallèlement à cette activité, il poursuit ses études de lettres à la Sorbonne, effectuant un court séjour linguistique à Saint-Pétersbourg lors de l’été 2014. Son master en poche, il travaille plusieurs mois chez les bouquinistes des bords de Seine à Paris. Mais l’appel de l’Est résonne plus fort que celui des quais et des puces. Aussi repart-il enfin pour Saint-Pétersbourg, où, durant deux ans, il apprend la langue russe et enseigne le français.

En 2017, contraint de regagner la France pour subsister, Clément Guarneri s’installe en région parisienne et exerce la profession de bouquiniste, sa femme, Liudmila Valerievna Vasilchenko, traductrice originaire de Norilsk, se chargeant de la communication de « La Bouquinerie du quai Saint-Michel ». Le couple n’en retourne pas moins fréquemment en Russie et séjourne le plus souvent à Saint-Pétersbourg, dans cette ville qui les a adoptés.

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2022. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.