Aymeric de Lamotte

  • David_Adjemian
  • Marc_Alaux
  • Lodewijk_Allaert
  • Joël_Allano
  • Stéphane_Allix
  • Christophe_Apprill
  • Françoise_Ardillier-Carras
  • Jacques_Arnould
  • Pierre-Marie_Aubertel
  • Siméon_Baldit_de_Barral
  • Noël_Balen
  • Jamel_Balhi
  • Frédérique_Bardon
  • Jean-Yves_Barnagaud
  • Julie_Baudin
  • Jacques_Baujard
  • Sylvain_Bazin
  • Marc_Bellanger
  • Régis_Belleville
  • Géraldine_Benestar
  • Emmanuel_Béjanin

Sur les rives du lac Song Köl (Kirghizistan).
Année 2021
© Nursultan Emilbekov
Avocat. A gravi l’Aconcagua et le pic Lénine.

Né à Liège, en Belgique, en 1990, Aymeric de Lamotte a grandi entre les Ardennes et le Val d’Anniviers, dans le Valais suisse, où il séjourne l’été. Ces virées estivales en montagne suscitent chez lui un amour de la nature et un vif attrait pour les grands espaces.

Parallèlement à ces escapades, Aymeric de Lamotte lit beaucoup et se passionne pour la littérature. Le goût des mots l’amène naturellement à l’écriture. Il affine sa plume lors de procédures judiciaires, dans le cadre de son métier d’avocat, et rédige des tribunes politiques qu’il publie dans la presse belge et française.

En 2015, Aymeric de Lamotte gravit le mont Blanc avec trois amis. Cette première véritable ascension lui fait toucher du doigt les hautes cimes. Aimanté par leur verticalité, il ne les quittera plus. En janvier 2020, il atteint le plus haut sommet des Amériques, celui de l’Aconcagua, à 6 962 mètres d’altitude. En juillet 2021, il se lance à l’assaut du pic Lénine qui s’élève à 7 134 mètres dans le ciel tadjik.

Le premier livre d’Aymeric de Lamotte, Tempête sur l’Aconcagua, préfacé par le Népalais Tashi Lakpa Sherpa, le plus jeune alpiniste à avoir escaladé l’Everest sans oxygène supplémentaire à l’âge de 19 ans, est l’occasion pour lui d’aller au bout de ce désir d’écrire et de tenter de dépeindre la beauté singulière de la haute montagne qui ne cesse de le subjuguer.

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2021. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.