Yves Gauthier


Au village de Boubonitsy sur le plateau du Valdaï, chez Valentin Pajetnov, l’auteur de L’ours est mon maître – district de Toropets, oblast de Tver (Russie)
Année 2015
© Olga Gauthier
Auteur et traducteur du russe. A beaucoup publié sur la Sibérie.

7 juillet. Kiji :


« Jehan allonge le pas sur le chemin de crête de l’île de Kiji. 62e parallèle nord. Il est seul, mais il s’adresse au monde entier dans un micro radiophonique imaginaire : “Si vous connaissez plus bel endroit sur terre, vous appelez vite le standard !” Son regard fait l’ascenseur entre le ciel et l’eau. Chapeau au grand Éclairagiste. Ici, sous les rais ras de l’Astre, mais ô combien puissants en cette heure vespérale, chaque molécule se prend pour Narcisse. Un piège à lumière. Même les filandres fines des cirrus jouent avec le rose. Quant au lac Onéga, partout alentour, ce doit être le marchand de bleu du globe, son teinturier exclusif. L’écorce d’azur de la terre que les cosmonautes louangent de là-haut, à tous les coups c’est lui.
Au point culminant de l’île (trente mètres au-dessus du bleu ?), il traverse un petit cimetière de petites gens aux stèles émouvantes et poursuit son chemin. Plus loin, passé le moulin, il laisse en contrebas une rangée d’isbas caréliennes. Après avoir longé le pied d’un relief dominé par une chapelle de joaillier, il pousse encore la marche par un sentier qui surplombe le miroir du lac. Une fois avancé jusqu’au point le plus proche de l’îlot d’en face, il met ses mains en porte-voix et crie. Dans son dos, quelques chevaux blancs en pâture se mettent à renâcler. Même les vaches cessent un temps de ruminer l’herbe grasse, le mufle encore fleuri d’une ravissante botanique dont Jehan se promet de rapporter quelques fleurettes. D’ici, disait Alexandra, l’on peut appeler un passeur. »


Extrait de :

Moscou sauv?e des eaux
(p. 302-303, Actes Sud, 2007)


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2018. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.